Décès d’un proche : la procédure à respecter au bout de quelques semaines

En cas de disparition d’un proche, rappelez-vous qu’il existe plusieurs démarches à réaliser. Passé le premier mois et jusqu’au sixième, il vous faut mener des actions supplémentaires et aussi vous concentrer sur plusieurs éléments : l’assurance Obsèques, les impôts ainsi que la pension de retraite.

Les actions correspondantes à la pension de retraite doivent s’effectuer dans les trois mois. En fonction de ses conditions de ressource, l’époux qui reste, y compris un époux divorcé et également pas encore remarié, a droit à ce que l’on appelle une pension de réversion octroyée par l’assurance-vieillesse de l’assurance sociale.

Les impôts, quant à eux, sont à gérer dans le semestre. Pour ça, vous devez remplir une déclaration de dernier jour à l’établissement des impôts et par la même occasion apporter les rectifications nécessaires aux différents prélèvements et contributions indirectes comme la fiscalité foncière notamment ou alors encore l’impôt sur le revenu. Il vous faudra aussi connaître la somme des pensions imposables de la personne décédée depuis le premier jour de l’année jusqu’à la journée du décès. Toutes ces impositions peuvent être divertissements de la succession. Rendez-vous d’après le site des Services Administratifs afin d’en apprendre plus sur vos devoirs et aussi droits dans ce cas de figure.

Trouver une mutuelle santé pas cher
Une assurance personnalisée au meilleur prix