Évolution de l’industrie du condo à Montréal

L’achat d’un condominium est la toute nouvelle mode à Montréal et les ventes de condos battent des records jamais égalés. C’est pourquoi, les acquisitions de condominiums à Montréal ont rehaussées de 22 % en 2011 proportionnellement à 2010. Étant donné que la maison de ville est plus onéreuse et que la nation montréalaise vieillie, le condo et la maison de ville seront le choix davantage de preneurs de Montréal en 2012. C’est ce qu’envisage la Société canadienne de financement et d’urbanisme.

Et comme le besoin d’habitations plus petites se souligne, il y aura moins de mises en chantier de maisons de ville l’année prochaine avance le gouvernement fédéral dans ses prévisions rendues.

Un condo ou une résidence ?

Les propriétés à condominium étant plus accessibles et mieux approprié à une population en vieillissement, le secteur devrait s’exposer au cours des années futures. Au point où 27 000 condos seront bâtis à Montréal en 2012 et plus de 26 875 en 2013, soutient-t-on. Le marché du condo étalera une phase de vitesse record en 2013, parallèle à celui de 1990, en bon sens des prix relativement accessibles. En 2009 toutefois, l’univers du condo à Montréal sera ébranlé de 3,25 pourcentage. Il reste que les propriétés unifamiliales vont perpétuer de former la généralité des demeures commencées sur l’appareil d’inscriptions des entreprises d’investissement immobilier en 2008, avec 25 120 ventes.

L’industrie du condo va être l’unique segment de l’industrie où les ventes vont demeurer continuelles pendant les années suivantes à Montréal. Dans ce segment de la revente, les prix dans la métropole de Montréal devraient s’établir en haut de l’élévation de l’augmentation des prix avec une augmentation se situant entre 4 et 5 pour cent. Le marché ne cessera d’être convenable aux vendeurs, en raison de la descente de l’offre. Dans l’industrie du condo neuf, les associations envisagent qu’il y aura un repli des mises en chantier de condo à Montréal, après une époque de profonde activité. De janvier à mai de 2011, il y a eu une animation très forte au Québec pour l’achat de condo à Montréal, avec une extension de 7 pour cent en évaluant aux autres années, particulièrement prononcée dans les marchés des appartements locatifs et des maisonnettes de ville.

Quoique qu’avec une réduction remarquable du marché du condo à Montréal durant la dernière décennie, les années futures seront de très bonne possibilité pour les constructeurs et les courtiers immobiliers du Québec. Ceux-ci feront inévitablement des affaires de grande qualité et effectueront des logements à condo à Montréal de plus en plus luxueux.