La consultation médicale en ligne en plein boom depuis la pandémie du coronavirus

consultation médicale en ligne

Avec la crise du coronavirus, la pratique de la téléconsultation a connu un essor considérable. Mais les effets de ce boom vont-ils durer ? La télémédecine va-t-elle s’installer dans la vie des Français ? Etat des lieux et prévisions sur le secteur de la téléconsultation.

La consultation médicale en ligne : un essor fulgurant grâce au confinement

Encore méconnue des Français il y a quelques mois, la téléconsultation a connu un véritable boom durant la période du confinement, et ses effets continuent à se faire sentir. S’agit-il d’un changement durable dans la pratique de la médecine ?

Durant le confinement, la consultation médicale en ligne a été recommandée par le gouvernement afin de limiter les déplacements et les contaminations. Ainsi, les patients ayant des symptômes du Covid-19, et même tous ceux ayant besoin de consulter un médecin, ont pu le faire depuis chez eux. C’est à la même période que l’Assurance Maladie a permis aux téléconsultations d’être remboursées. De nombreuses plateformes de téléconsultation existantes ont alors vu leur nombre de patients exploser durant cette période. En un mois le nombre de personnes ayant téléconsulté a été multiplié par 15, pour atteindre plus de 600 000 téléconsultations durant le premier mois de confinement.

La téléconsultation, un outil contre les désert médicaux

Utilisée pendant le confinement et la crise du Covid-19, la téléconsultation a également des avantages à prendre en compte hors du contexte du coronavirus. Elle permet de lutter contre les déserts médicaux en permettant aux personnes qui vivent dans ces zones isolées d’avoir accès à un médecin plus facilement, sans avoir à faire des kilomètres. De plus, les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous sont raccourcis. En cabinet, le temps d’attente est souvent trop long par rapport à l’état de santé du patient. Cela permet donc de traiter certains problèmes de santé à temps, avant qu’ils n’entraînent de complications, et de laisser de la place en cabinet pour d’autres consultations.

De plus, la téléconsultation aide à désengorger les urgences. Certains patients se retrouvent aux urgences pour quelque chose qui pourrait, ou aurait pu, être traité en cabinet. Cela peut arriver lorsqu’ils n’ont pas accès à un médecin rapidement. Les urgences sont alors leur seul recours, ce qui coûte des millions d’euros à l’Assurance Maladie chaque année.

Le futur de la téléconsultation

Bien que la télémédecine et la téléconsultation ne puissent pas remplacer la médecine traditionnelle, elles peuvent venir combler certains déficits de cette dernière. D’ailleurs, de nombreux médecins ont rapidement mis en place cette pratique durant le confinement, et tout porte à croire qu’ils vont continuer à soutenir cet effort. En effet, pour eux, cela représente également un gain de temps, des revenus supplémentaires et plus de flexibilité.

Seul hic qui pourrait porter atteinte à la croissance du secteur : la fracture numérique. L’égalité dans l’accès de la population aux outils numériques et aux nouvelles technologies, est une condition nécessaire au développement de la téléconsultation.

Toutefois, le futur semble aller dans le sens des acteurs de la télémédecine. Les téléconsultations sont remboursées par l’Assurance Maladie et le prolongement de cette mesure a été fixée jusqu’à la fin de l’année 2020. Une demande d’extension a été demandée par les entreprises de télémédecine, dont les plateformes de téléconsultation font partie. Par ailleurs, le Ségur de la santé dont les conclusions ont été présentées le 21 juillet par Olivier Véran (à lire ici) a confirmé la volonté du gouvernement d’appuyer l’émergence de la télémédecine.

Des conseils en or pour devenir mannequin
La cuisine végétalienne pour les débutants