Les prémisses du design de luminaires

luminaires

Les technologies faisant briller les lampes n’ont cessé de connaître des évolutions. Avant l’électricité, les foyers étaient éclairés par des lampes à pétrole, à huile, au feu… À cette époque, l’essentiel est d’avoir une source lumineuse. La question d’esthétique n’avait pas encore sa place. Vers la fin du 19 ème siècle, l’arrivée de l’électricité a beaucoup changé la distribution. Divers types d’ampoules ont vu le jour: modèle à incandescence, à néons, halogènes, LED, etc. Par la même occasion, la question de design devient un atout estimable de chaque conception. Voici un focus sur les prémisses du design de luminaires.

Des évolutions technologiques et écologiques

L’ampoule électrique fut inventée par Joseph Swan en 1878. Une année plus tard, Thomas Edison apportait des améliorations sur le modèle et faisait connaître sa lampe à incandescence au public. D’autres découvertes ont conduit à la création de lampe à néons en 1910, les halogènes en 1959… À chaque fois, les nouveautés affichaient un coté design de plus en plus attrayant. Cette évolution ne s’est pas arrêtée à ce niveau. La course à des produits plus innovants se poursuit, s’est même accentuée par la tendance du secteur et les goûts des utilisateurs. Aujourd’hui, les LED font parler d’elles dès qu’il s’agit de luminaire design. Les fabricants ne se contentent plus de fournir de simples objets lumineux. Désormais, plusieurs aspects sont à prendre en compte, à savoir: le côté social, économique, écologique et environnemental. La fabrication industrielle et la production en série font aussi partie des prémisses du design de luminaire. Par ailleurs, des expérimentations ont été menées en vue de parfaire l’esthétique des créations. Des améliorations perpétuent ainsi les caractéristiques des ampoules électriques. Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à consulter le site espace-lumiere.fr.

Une association de l’art décoratif et des luminaires

De par leur forme, les premières ampoules électriques ont déjà séduit la population en tant qu’éléments décoratifs. Même si la configuration était d’abord simple et classique, les changements dans les espaces de vie étaient notables. Peu à peu, d’autres modèles sont arrivés sur le marché dont l’innovation concernait notamment la présence d’ornement. Depuis, il était possible pour des fabricants de faire véhiculer un message, une ambiance, une passion, etc. à travers la forme d’un luminaire design. Les années qui ont suivi le brevet de Thomas Edison ont été marquées par une évolution stylistique des lampes électriques. À ce moment-là, il était fréquent de voir des ampoules dotées de motifs d’animaux, de végétaux, de paysage, de chute d’eau… Très vite après, la forme bulbe n’était plus la seule à se rapporter aux lampes. Des écoles ont été même créées dans le but d’étudier et de concevoir les associations possibles de la décoration intérieure et les luminaires. Dans cette perspective, les inspirations se basaient surtout sur la nature. La diversification des matériaux de fabrication de support donnait libre cours à plus d’imaginations.   

Un croisement entre la décoration intérieure et l’innovation technique

Le style et les matériaux des abat-jours ont débouché sur de multiples possibilités pour un luminaire design. En France comme à l’étranger, les établissements exerçant dans la discipline n’ont cessé de se faire remarquer avec leurs inventions. Les traditions sont rapidement brisées grâce à l’arrivée de création originale comme les abat-jours en vitrail orné de fleurs et de feuillages en plaque de métal. Les verres colorés ont été très vite prisés non seulement par leur rendu optique, mais aussi par leurs couleurs plus chaudes. Ce qui constituait un autre point de départ sur les sources de lumière colorées ainsi que la luminosité variable. L’innovation technique a su vivement répondre aux besoins des utilisateurs cherchant une ambiance décorative stylée et unique. Des industriels se sont penchés encore plus sur la matière jusqu’à façonner de nouvelles formes avec des matériaux plus techniques. Tel est le cas pour les verres pressé-moulés, les verres sablés, etc. Depuis, la configuration géométrique des ampoules électriques devenait fonctionnelle mis à part leur rôle esthétique et lumineux.

Des besoins de plus en plus contraignants

Sortir de l’ordinaire restait toujours un défi pour les fabricants de luminaire design. De nouvelles contraintes sont à considérer à chaque fois. Il fallait dorénavant aller au-delà de la dimension et la forme proposées par les précurseurs des ampoules électriques. En effet, les configurations étaient trop encombrantes et leurs emplacements trop exposés. Miniaturiser devient ainsi un besoin incontournable dans le domaine. Les lampes LED, existantes depuis longtemps, ont su répondre à ce phénomène. À leur création, elles n’étaient pas destinées à l’éclairage, mais ses atouts esthétiques, économiques et écologiques étaient rapidement évidents. L’ère des luminaires décoratifs entrait alors dans un tout nouveau modernisme. En outre, il y a le design biomorphique dont un grand nombre d’individus profitent déjà. Il s’agit du résultat d’un besoin d’objet ou de source lumineuse qui imite une mode de vie. À titre d’illustration, il existe des créateurs qui se sont inspirés des méduses, des fleurs, des cascades…

Pourquoi choisir une commode bois massif ?
Décoration intérieure : opter pour des objets en porcelaine