Comment entretenir la coque de son bateau ?

coque de son bateau

Au fil du temps, votre bateau deviendra sale et la coque ne sera plus aussi brillante. Et qu’il reste à quai ou qu’il sorte, il sera bloqué par divers dépôts de substrat, qui laisseront des traces gênantes de calcaire, d’algues, de rouille, et même de sel. Pourtant, il y a des solutions existantes permettent de remettre à neuf la coque sans changer le gel coat. Découvrez les conseils pour assurer la longévité des bateaux à moteur ou voiliers et pour des nombreuses années de plaisance en sécurité.

Pourquoi faire l’entretien de la coque d’un bateau ?  

Votre bateau est constamment exposé à des facteurs qui réduiront le gel coat appliqué sur la coque en fibre de verre ou en fibre de carbone. La lumière du soleil, l’eau salée ou le carburant sont les ennemis des gelcoats. Par conséquent, un entretien régulier de la coque est nécessaire pour qu’elle soit bien protégée. Plusieurs types d’usure du gel coat sont visibles sur la coque du bateau. Une coque avec un gel coat encore brillant ne peut être exempté d’entretien. Au lieu de cela, gardez-la sous un entretien régulier. Au fil des années, une usure s’est produite et les premiers signes visibles d’usure sont des taches et une décoloration sur la coque colorée ou le jaunissement de la coque blanche, en particulier sur la ligne de flottaison. Cependant, le gel coat de votre bateau perd de son éclat sur toute la surface (généralement sur la coque de couleur bleue). On dit que le gel coat est oxydé et que le gel coat devient poudreux. Une fine couche de poussière blanche va rester sur votre main lorsque vous posez votre main sur la coque. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’entretien coque bateau.

L’entretien coque bateau : il faut connaître les matériaux

Avant tout, l’entretien coque bateau nécessite une connaissance approfondie des matériaux qui la composent. En bois, en polyester ou en aluminium ? Pour quelle utilité, on se dit que les traces de rouille, de jaunissement, tartes, et de sel sont toujours les mêmes, quelles que soient les matières. C’est vrai, mais ce qui est moins important, c’est que les coques faites de différents matériaux peuvent être nettoyées de la même manière. Par conséquent, le dosage et la méthode de nettoyage des coques en polyester sont exactement les mêmes que le nettoyage des coques en aluminium ou même des coques en bois. Ces matériaux devant être protégés différemment, ils ne doivent pas être exposés à des produits susceptibles d’altérer leurs qualités mécaniques et physiques. L’aluminium est résistant à la corrosion et sensible à l’oxydation, en particulier dans l’eau de mer. Et le polyester est très résistant à la corrosion et peut être victime de pénétration ou de pénétration de bulles (des produits préventifs existent, vous devrez peut-être en réappliquer lors du nettoyage de la coque). Il est utile de comprendre comment nettoyer la coque. Les questions de matériaux sont également importantes. 

Comment faire l’entretien de coque de votre bateau ?

L’entretien de votre bateau en polyester commence par le nettoyage de la coque avec des produits spécifiques, tels que de l’eau douce, de l’huile de coude. Cependant, lorsqu’il s’agit de carénages, des actions de remise à neuf ou de réparation sont souvent nécessaires pour éviter des détériorations importantes. L’application de gel coat comblera les fissures. Afin de rafraîchir la peinture du bateau, qui est une tâche à la fois esthétique et technique, il est nécessaire de distinguer le travail des œuvres vives (la partie immergée de coque) et aussi des œuvres mortes. Pour le premier, vous appliquerez une peinture antifouling pour éviter que les impuretés ne se collent à la coque. Tout d’abord, il est nécessaire de nettoyer et de remettre à neuf la surface, puis d’appliquer plusieurs couches de peinture. Pour les œuvres mortes, veuillez envisager de remettre à neuf et de poncer la surface avant d’appliquer une peinture marine ou polyuréthane. Le polissage du bateau ajoutera la couche protectrice et ajoute de l’éclat. Le produit est enduit d’un chiffon et le polissage proprement dit se fait avec une polisseuse électrique, qui sert également à appliquer de la cire de finition sur la coque. Une alternative économique au polissage et à la peinture consiste à recouvrir l’œuvre morte de la protection autocollante : c’est l’emballage. Ce travail délicat est généralement effectué par des professionnels.

Comment éviter la moisissure et la rouille sur votre bateau ?

Ce ne sont pas seulement les résidus d’eau qui gâchent la blancheur époustouflante de la coque en polyester. Ils doivent être protégés et, si nécessaire, exempts de moisissure et de rouille. Pour empêcher la croissance de moisissures, l’eau sur le navire doit être éliminée. Pour l’hivernage, il doit être complètement sec, de préférence exposé au soleil avant stockage. Il peut être couvert ou “tiré” et ventilé pendant la saison des pluies. Concernant la rouille, il faut tout d’abord faire attention au bon entretien de l’inox. L’eau propre et le chiffon microfibre permettent un nettoyage quotidien, tandis que pour l’inox très sale, certains produits liquides ou pâtes à polir vont travailler plus en profondeur et enlever la rouille initiale. Si celui-ci persiste, ils agiront presque « tout seuls » en quelques secondes après l’application du produit antirouille ou du gel dérouillant passivant sur l’inox ou le gel coating en contact avec l’inox.

Quelle assurance contre le vol d’une trottinette électrique ?
Assurances logement et auto : trouver les meilleures offres en ligne