Conseils pour louer sa résidence de vacances

Résidence vacances

Êtes-vous propriétaire d’une maison ou d’un appartement secondaire et avez-vous envie de mettre votre bien en location ? Dans ce cas, vous avez la possibilité de louer votre résidence durant vos vacances. Il s’agit d’une alternative fortement prisée actuellement par bon nombre de propriétaires. Bien entendu, les avantages offerts par cette option de location sont multiples.

Quelques règles à respecter avant de louer son logement durant ses vacances

En tant que propriétaire d’un bien immobilier (maison ou appartement), vous n’êtes pas obligé de faire de déclaration auprès de la municipalité. Vous avez à tout moment la possibilité de mettre votre bien en location durant vos absences. Toutefois, il est nécessaire de noter que le bien doit être mis en location pour une durée limitée (120 jours par an sauf en cas de force majeure, raison de santé ou obligation professionnelle). La location doit se faire également sur décision du maire et ne doit pas dépasser les 60 jours dans certaines régions. Si vous désirez louer votre residence nemea, il faut que vous deviez la louer à un client de passage et pour son utilisation exclusive. La location vacances ne doit pas dépasser une durée de 90 jours par locataire. Dans certaines villes, il est indispensable de procéder à la déclaration de l’hébergement à la mairie, quel que soit le délai de location. Un numéro de déclaration sera ensuite délivré à chaque propriétaire. Ce numéro devra figurer dans le contrat de location. Pour plus de détails, cliquez ici.

Les démarches à suivre pour louer une résidence

Dans le cadre d’une location saisonnière, il est obligatoire d’établir un contrat de bail de location. Cette convention est approuvée par les deux parties (le locataire et le propriétaire) et doit préciser les différents modes paiement du loyer ainsi que le tarif de location. D’autres indices comme la durée, la période de location et l’identité des parties concernées doivent être mentionnés dans le contrat. Il ne faut pas oublier d’y faire figurer les principales spécificités du logement (nombre de pièces, surface, etc.) et l’adresse exacte. En outre, la somme prévisionnelle de la taxe de séjour doit être considérée. En tant que possesseur de la residence nemea, vous êtes tenu à réclamer un dépôt de caution ou de garantie à vos locataires. Cela vous protège essentiellement des éventuelles dégradations du meuble et des équipements (machines à laver, lave-vaisselle, équipements de salle de bain, vaisselle, électroménagers, tables, etc.). La somme relative à la caution n’est pas régie par la législation. Malgré cela, elle est comprise entre 25 à 35 % du coût de la location. Si vous encaissez le dépôt de caution, vous devez procéder à sa restitution au moment du départ de votre locataire. En revanche, si vous avez constaté des dégâts au moment de la réalisation de l’état des lieux, vous pouvez très bien déduire le dépôt de garantie, la somme liée aux réparations des biens endommagés.

Pourquoi louer sa résidence durant ses vacances ?

Le fait de mettre son logement en location saisonnière est actuellement une pratique très courante. Cette option est à la fois rémunératrice, pratique et souple en plus d’être totalement légale. Cela vous permet de bénéficier d’un revenu supplémentaire qui pourrait rembourser vos mensualités de crédit, à payer vos congés ou encore à financer quelques travaux. Cela vous permet également de ne pas laisser votre maison entièrement vide durant votre absence.

Si la résidence vacances fait l’objet d’une copropriété, vous devez dans ce cas vérifier l’autorisation des locations saisonnières. Il est important de remarquer que, selon la législation, la sous-location d’une habitation durant les vacances est interdite dans le cas de la non-approbation par écrit du propriétaire.

Pourquoi partir en voyage en Indonésie ?
Trouver un spécialiste du voyage sur mesure aux Etats-Unis